Tiens, revoilà Lucky Luke! Malgré le décès de ses créateurs Morris et Goscinny, rien ne semble pouvoir arrêter le plus fameux cow-boy de BD, que ce soit en albums ou à l'écran. Après Daisy Town (1971), La Ballade des Dalton (1978) et Les Dalton en cavale (1983), le voici qui rempile donc pour un quatrième dessin animé de long métrage. Plus ou moins inspiré de l'album La Caravane (1964), Tous à l'ouest y injecte les Dalton, le chien Rantanplan et quelques comparses pour assurer un minimum de délire.

De New York à la Californie

On retrouve donc Lucky Luke et les Dalton à New York, en 1855, point de départ d'un grand voyage vers la Californie. Convoqués au tribunal pour un procès, les Dalton s'évadent comme de bien entendu, pillent toutes les banques de la ville et planquent leur magot dans le chariot d'une caravane avant d'être arrêtés par Lucky Luke. Victimes d'un arnaqueur sans scrupule, les pionniers n'ont quant à eux que 80 jours pour prendre possession de leurs terres. Luke accepte de les guider pour déjouer les pièges de l'Ouest sauvage, tout en reconduisant les Dalton au pénitencier...

Classique et respectueux comme il se doit, ce scénario reçoit heureusement un traitement un peu plus original. À l'évidence, le réalisateur (déjà responsable de la série TV Les Nouvelles aventures de Lucky Luke, 2001) s'est souvenu de Tex Avery et de Chuck Jones pour compenser l'absence de blanc entre les cases. Et même s'il cède un peu trop à l'hystérie (crises de Joe Dalton, séquences d'action à rallonge), le film constitue dans son ensemble une belle carte de visite pour le studio français Xilam. Sans oublier un casting vocal très réussi, de Lambert Wilson, très cool, au toujours savoureux Michael Lonsdale.

Reste à savoir à qui s'adresse ce retour de Lucky Luke, en 2D et décors au pinceau, aussi remis au goût du jour soit-il. Adultes nostalgiques, enfants ou bien ados, comme le laisse supposer un court-métrage avec Rantanplan projeté en ouverture et qui illustre le titre dans un style hip-hop?

Tous à l'ouest - une aventure de Lucky Luke, dessin animé d'Olivier Jean-Marie (France 2007), avec les voix de Lambert Wilson, Clovis Cornillac, Bernard Alane, François Morel, Michael Lonsdale, Edgar Givry, Dee Dee Bridgewater. 1h25