Le réalisateur britannique Saul Dibb (Bullet Boy, 2004) signe une fidèle adaptation de ce que fut la vie de Georgiana Spencer, duchesse de Devonshire au XVIIe siècle. Née en 1757 (presque deux cents ans avant sa descendante Lady Diana Spencer dont on codDuchesse préfigure la femme libérée dans une Angleterre conservatrice prévictorienne.

Mariée très jeune au duc de Devonshire (Ralph Fiennes, excellent), l'un des aristocrates les plus puissants du royaume, Georgiana Cavendish Devonshire (Keira Knightley) impose très vite sa beauté, son esprit et son sens de la politique et de la mode. La société britannique et les puissants de l'époque qui la portent aux nues. Il n'y a que dans son propre foyer que la jeune femme n'est pas admirée. Son mari la délaisse - sauf quand il la viole pour lui faire un enfant -, lui impose un ménage à trois avec Lady Bess, la meilleure amie de la duchesse, et lui ordonne de ne plus voir son amant, Charles Grey, le futur premier ministre.

Secrets et antichambres

Une histoire cruelle, faite de lutte de pouvoir, de souffrances personnelles et de sacrifice, loin de l'innocence vertueuse de sa contemporaine Jane Austen, dont Keira Knightley interpréta d'ailleurs de façon assez similaire Orgueil et préjugés. Soigné dans sa mise en scène comme dans son scénario, The Duchess, dont les couleurs explosent au gré des humeurs de sa triste héroine, résonne de la fureur d'une femme qui possédait tout, sauf ce qu'elle désirait. Ralph Fiennes donne une dimension dramatique vertigineuse au film en insufflant à son personnage, l'ignoble duc, toute la rigidité des valeurs de l'époque. Seule manque la pointe d'originalité qui aurait permis au film de s'extraire de l'académisme ennuyeux dont il souffre à la longue, et de se différencier des autres films du genre. Comme Sofia Coppola lorsqu'elle mêle macarons Ladurée et converses chics dans une Marie-Antoinette pop. Une reine par ailleurs très bonne amie de Georgiana et tout aussi dépensière...

The Duchess, de Saul Dibb (Grande-Bretagne, Italie, France, 2008) avec Keira Knightley, Ralph Fiennes, Hayley Atwell, Dominic Cooper, Charlotte Rampling, Simon McBurney, Aidan McArdle, John Shrapnel, Alistair Petrie. 1h50.