Parmi l’un des hasards que l’on pourrait questionner, existe celui-ci: comment se fait-il que les projets artistiques les plus intéressants réaniment des lieux qui donnent un peu la chair de poule? La charmante petite abbaye de Bellelay, avec son imposante bâtisse nichée au creux d’un vallon arboré du Jura bernois depuis le XIIe siècle est un lieu chargé – d’histoire avant tout, faite d’ex-voto et de légendes, de luttes territoriales ecclésiastiques, de multiples réhabilitations (fabrique de montres, brasserie, verrerie) – avant de devenir un hôpital psychiatrique à l’ambiance aussi désuète que cinématographique jusqu’en juin dernier.