Dieu a fait le monde en sept jours; il en faut exactement autant à Gianni Di Gregorio pour déconstruire de grandes espérances. L’histoire commence comme il se doit à la terrasse d’un bistrot romain. Il Professore (Di Gregorio) y sirote une boisson alcoolisée. Il siffle Giorgetto qui, un sachet de nèfles à la main, s’en va chercher sa retraite. Il peste: il y a tous les mois moins de sous. A la terrasse d’un autre bistrot, les deux vieux amis décident de s’exiler, de couler leurs vieux jours peinards sous le soleil, avec un pouvoir d’achat supérieur.