Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

chanson

Le Clan des miros, par Renan Luce

Renan Luce donne enfin suite à Repenti (2006), premier album à l’imaginaire débordant dont l’écriture sous influence Brassens possédait un redoutable souffle narratif et une insidieuse mélancolie. A l’aune de cette prometteuse entrée en matière textuelle, Le Clan des miros s’avère décevant. Trop de chansons gnan-gnan en forme de réminiscences adolescentes («La fille de la bande», «On n’est pas à une bêtise près» ou «Femme à lunettes») encombrent un répertoire aux mélodies pop légères qui convainc trop rarement («Le clan des miros», «Les gens sont fous», «Nantes»). Manquent ici les zones d’ombre, la tragicomédie, les effets de surprise que ménageait l’écriture de Luce. Le recours au «je» rendant paradoxalement le tout plus impersonnel.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Comment faire peur au cinéma?

Du «Voyage sur la Lune» à «La nonne» en passant par le «Projet blair witch»: comment le film d'épouvante est-il né et comment ses codes ont-ils évolué au fil du temps? Décryptage en images

Comment faire peur au cinéma?

n/a