Elisabeth Schwarzkopf, Aix-en-Provence 1954 (INA, mémoire vive/Disques Office)

Le legato, la conduite de la ligne, le timbre vif-argent, le sort jeté à chaque note qui frise l'excès de sophistication: Elisabeth Schwarzkopf est là, entière, dans un récital capté en 1954 à Aix-en Provence. Accompagnée avec tact et discrétion par Hans Rosbaud, elle fait un tour d'horizon de ses compositeurs fétiches: fervente dans Bach («Bist du bei mir») et Händel (les sons filés dans «Care selve»!), tour à tour conquérante, un brin affectée («An Sylvia»), grave («Die Liebe hat gelogen») et espiègle («Der Einsame») dans Schubert, fragile dans Schumann («Der Nussbaum»), divine dans Wolf («Mignon»).