Jean-Sébastien Bach. Œuvres de jeunesse. (H. Mundi/Musikvertrieb)

Qui était Bach jeune? Andreas Staier s'essaie à le portraiturer, avec ce magnifique disque d'œuvres pour clavecin écrites entre 1705 et 1714. Innovant bien sûr, mais aussi fougueux et étonnamment volontaire, le jeune Bach de Staier dégage une énergie irrésistible, particulièrement dans les Toccatas BWV 912, 914 et 916, littéralement sous tension. Les récitatifs, denses et racés, y exultent dans des fugues solaires, incroyablement enlevées et articulées. Moins connues, les Partite sur «O Gott, du frommer Gott» et le Capriccio BWV 992 déploient des climats plus intimes, d'une surprenante poésie.