C'est une aubaine pour les admirateurs de Joseph Kosma, d'autant que Les Ponts de Paris était son œuvre préférée. Cet oratorio d'après Prévert raconte l'histoire de Charlot, clochard magnifique qui se suicide dans la Seine. François Le Roux transcende le charme quelque peu suranné de cette musique grâce à son timbre merveilleusement envoûtant. L'accompagnement mêle écriture savante et résonances populaires.