Du clavecin, on attend souvent de la joliesse, de la fraîcheur et la légèreté de sonorités parfois grêles. C’est compter sans le magnifique concerto de Frank Martin et le jeu intense et tendu de Jean Rondeau. Invité cette saison en résidence par l’Orchestre de chambre de Genève, le jeune Français sort les cordes pincées de leur écrin délicat pour en rendre le suc ludique et le potentiel expressif. Jeudi soir au BFM, il a éclairé la partition du compositeur genevois avec une grande élégance.

Lyrique, large et fine à la fois, sa technique s’appuie sur une musicalité authentique. Décalages infimes, articulations sur ressorts, longueur des déclamations, staccatos et rubatos adroitement alternés et notes piquées d’insecte: la fantaisie s’invite à chaque tour de page.

Etrangeté attachante

On ne peut souhaiter meilleur défenseur de l’instrument, souvent relégué en deuxième division, qui possède pourtant dans ses claviers une belle palette de couleurs. Jean Rondeau le sait. Jean Rondeau le montre. D’un bout à l’autre du trop rare Concerto pour clavecin et petit orchestre, il en a libéré l’attachante étrangeté et la rythmique subtile. La première apparition du soliste, discret et intense, promet de belles heures à venir. Le deuxième concert de saison, un peu long, avait comme deuxième atout la cheffe canadienne Catherine Larsen-Maguire, dont la précision et la netteté de geste rassemblent l’OCG dans une rare cohésion.

Moins à l’aise dans les passages solennels (Ouverture No 3 en ré majeur de Bach ou l’entrée de la Canzon à 12 voix de Gabrieli dans l’arrangement de Ludovic Thirvaudey), la directrice musicale a monté de magnifiques et impalpables nappes sonores dans les ambiances lentes et rêveuses (The Unanswered Question de Charles Ives ou le célèbre Air de l’ouverture de Bach, notamment). La douceur lui va bien. L’énergie et la clarté aussi. Sa façon naturelle de vitaliser les pupitres dynamise l’orchestre sans forcer. Jusqu’aux départs successifs des musiciens dans la Symphonie «des Adieux» de Haydn, à l’humour joyeux et simple. Un bouquet musical joliment arrangé.