ABryan Ferry, Marianne Faithfull ou Beverley Knight succéderont notamment Clawfinger, Earth Wind & Fire Experience, Lee Perry, Johnny Clegg et Zebda. Excitées, ressuscitées ou alanguies, les têtes d'affiche du festival Caribana prévu du 12 au 15 juin se révèlent moins sexy mais plus fédératrices. Après une année 2002 qui voyait un parti pris artistique inédit récompensé par un record de fréquentation, l'open air de Crans-près-Céligny (VD) semble sombrer à nouveau dans les travers anciens des coups de cœur tous azimuts. Où, hormis la soirée pop-rock inaugurale, hip-hop, reggae, funk, world, blues, pop ou électronique s'accouplent sans gêne. Avec un budget identique de 750 000 francs, cette treizième édition accueille peu de figures qui n'aient été récemment invitées sur les scènes romandes. Malgré une offre artistique plus large (18 groupes au lieu de 15), le programme aligne ainsi Astonvilla, Zorg, Tim Patience Watch (je 12); Patrice et Polar (ve 13); Saïan Supa Crew et Fargo (sa 14). Séance de rattrapage et cellule de réanimation plutôt que de découvertes, la manifestation ne prend qu'un réel risque en conviant Emilie Simon (sa 14), coqueluche de l'électro-pop française.

Caribana Festival, 12 au 15 juin. Rens./Loc.: http://www.caribana.ch