Cocosuma. Reindeer Show The Way (Third Side/RecRec)

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Cocosuma n'affectionne guère la redite. Signalé en 2002 sur la foi d'un premier album gentiment bricolo, mariant sans grande originalité samples easy-listening et pop décalée, le trio parisien change ici d'allure et d'échelle. Adieu le référentiel potache, et bonjour les références bravaches. Dans ses nouvelles et vraies chansons, Cocosuma assume le caractère résolument classique d'une pop aux sensibilités panoramiques, où l'innocence du premier Cardigans le dispute à la magie diaphane de Saint-Etienne. Fondateurs du label Third Side, sur lequel ils escortèrent les premiers pas de l'excellent Syd Matters, Fat Chimo et Chab the Jab ont manifestement partagé avec lui leur discothèque anglophile. Impeccable dans son écriture boisée, servie par le chant diablement séduisant de la Suédoise Kacey, cette suite de miniatures solaires réveille le spectre de la pop la plus ouvragée. Celle qui, des Zombies à John Cunningham, cherche les fées fragiles plus que l'effet facile, exaltant la mélodie par le recours à de discrètes ornementations acoustiques. Chœurs en suspension, trompettes pétaradantes, tout ici respire l'esprit ludique et badin de la pop à papa. Sans que cette nostalgie bien comprise se dispense des bienfaits du temps présent, quelques programmations électroniques parcimonieuses conspirant à galvaniser l'âme rêveuse de l'ensemble. Une réussite.