Quoi de mieux que la lumière et les couleurs de l’été méditerranéen pour égayer les longs et glacials hivers moscovites? Ivan Morozov a sans doute été effleuré par cette pensée en installant La Méditerranée, un lumineux triptyque commandé à Pierre Bonnard en 1910, dans l’escalier d’honneur de son hôtel particulier de la rue Pretchistenka. En grimpant les marches, les visiteurs étaient happés par cette terrasse et ce jardin écrasés de soleil s’ouvrant, au loin, sur la mer.