Un coup de dé et vous voici lépreux. Ce jour de 2018 à Munich, Amir Reza Koohestani se voit barrer le portique qui devait le conduire à son avion. L’artiste de 43 ans brandit son passeport iranien, son billet pour Santiago du Chili. Il se justifie, il est metteur en scène, il travaille justement dans un théâtre munichois pour un spectacle, il a un permis de séjour, bien sûr.