Spectacle

A la Comédie, les masques tombent en beauté

Apartés délectables à Genève. Trois jeunes artistes formidables se racontent à la première personne du singulier en ouverture d’un festival dévolu aux soli

Le bonheur d’emporter un secret. A la Comédie de Genève, depuis mardi, les acteurs Cédric Leproust, Trân Tran et Nastassja Tanner vous offrent leur part d’ombre, ce qui tremble en eux quand les projecteurs s’éteignent, ce qui les pousse à chercher le salut des planches. Ces trois solistes ne pouvaient pas mieux lancer Festival Soli, You are not alone, soit 11 pièces au singulier, à déguster jusqu’au 12 mai.

Vous êtes dans le hall du théâtre, entouré d’une cinquantaine de curieux en quête de révélation. Juché sur une chaise, un garçon maigre comme le renard en hiver s’adresse à vous. C’est Cédric Leproust qu’on dirait tombé du poulailler, tant il est lunaire à ce moment-là. Dans sa main, un petit chien d’enfance, monté sur des roulettes, pique du museau. Kiki est un vestige d’une tendresse ancienne, le cadeau de son parrain mort quand il avait 1 an.