«La Russie défend sans relâche le droit international. En même temps, nous allons défendre fermement nos intérêts nationaux et assurer la sécurité de notre peuple», a souligné Vladimir Poutine devant des centaines de militaires en uniformes d'apparat et au garde-à-vous réunis sur la Place Rouge. Selon lui, des idées issues du nazisme «sont remises au goût du jour», dénonçant le retour de «discours racistes, de supériorité nationale, d'antisémitisme et de russophobie».

La victoire sur les nazis, célébrée année après année

Plus de 12.000 hommes ainsi que 190 véhicules et systèmes d'armements ont commencé à défiler à l'issue du discours devant le chef de l'Etat et un public d'officiels et de vétérans pour cette traditionnelle parade marquant la victoire sur les nazis lors de la Seconde guerre mondiale.

Les célébrations du 9 mai à travers la Russie, avec des défilés militaires dans les principales villes, sont un moment de communion patriotique dédié aux quelques 20 millions de Soviétiques tués durant le conflit. Selon l'institut de sondage public Vtsiom, pour 69% des Russes, il s'agit du principal jour férié de l'année.

«Pour moi et ma famille, c'est une fête célébrant une victoire du peuple russe. Nous sommes fiers, nous nous souvenons et nous honorons nos proches et nos courageux soldats», explique à Vladivostok Ioulia Goulevskikh, une comptable venu assister avec sa fille au cortège de militaires dans sa ville de l'Extrême-Orient. Ce n'est qu'après la chute de l'URSS que la grande parade militaire du 9 mai sur la place Rouge est devenue un rendez-vous annuel.

Le sacrifice des Soviétiques

Vladimir Poutine a placé le 9 mai, en plus de vingt ans au pouvoir, au coeur de sa politique de puissance, exaltant le sacrifice des Soviétiques et accusant régulièrement ses adversaires occidentaux de «révisionnisme» historique anti-russe en cherchant à minimiser le rôle de l'URSS dans la défaite d'Adolf Hitler. «Le peuple soviétique a respecté son serment sacré, défendu la patrie et a libéré les pays d'Europe de la peste brune», a répété le président russe ce dimanche.