Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

piano

Concertos 23 &26, Mozart

Le maître de Martha Argerich, assurément. Si la pianiste argentine a rencontré une telle reconnaissance, c’est qu’elle a trouvé en Friedrich Gulda un répondant technique et artistique à un moment décisif de sa carrière. Lui aussi excentrique au possible, le pianiste autrichien a toujours aimé se positionner en marginal vis-à-vis de l’establishment musical classique, prétendant n’aimer, au fond, que le jazz et l’improvisation. On en a parfois oublié combien Gulda est un musicien visionnaire. Il faut l’écouter, jeune homme, nettoyer Chopin de toute ­affectation superflue. Sur cet enregistrement réalisé avec Nikolaus Harnoncourt et l’Orchestre du Concertgebouw, il joue Mozart avec une insolence raffinée.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps