Henri Dutilleux. Tout un monde lointain...(Aeon/Disques Office)

Marc Coppey fait partie de la fine fleur des jeunes violoncellistes français. Il signe un enregistrement très habité de cette splendeur qu'est Tout un monde lointain... (1970) de Dutilleux. Il conjugue âpreté et retenue, souplesse et tension, laisse planer le mystère dans les instants de contemplation. L'entente est parfaite avec l'Orchestre philharmonique de Liège (les timbres, les climats!) que dirige de manière superlative Pascal Rophé. Outre Trois Strophes sur le nom de Paul Sacher, Marc Coppey et Pascal Rophé offrent l'envoûtante Epiphanie d'André Caplet, d'après le conseil de Dutilleux que l'on entend en interview (second CD).