Quelques mois après le merveilleux Drive My Car, adapté d’une nouvelle de Haruki Murakami, quel bonheur de retrouver Ryusuke Hamaguchi, cinéaste japonais peu connu en Europe avant que le Locarno Festival ne sélectionne dans sa compétition 2015 Happy Hour.