Il y a des pointes d’humour, dans Les Copains d’abord. Des touches piquantes, lancées dans le flux serré de cette série que M6 montre ces jours. On ne s’esclaffe pas, c’est plutôt d’un registre grinçant ou de situation. A l’image de ce feuilleton faux vieux, dont on pouvait craindre le pire – le titre, le pedigree M6…

La chaîne du groupe RTL produisant peu de ces «créations exclusives», comme elle fanfaronne, Les Copains d’abord, lancée en plein été post-confinement, présente un intérêt particulier.