Coquecigrues spatio-temporelles

Dans «Prédestination», la mécanique du paradoxe temporel tourne en surrégime et provoque une supernova de ridicule

Genre: DVD
Qui ? The Spierig Brothers (2013)
Titre: Prédestination
Chez qui ? Sony

«Et si je vous livrais l’homme qui a ruiné votre vie avec la garantie de l’impunité, est-ce que vous le tueriez?» L’exergue prometteur est vite oublié dans une suite de séquences confuses impliquant pyromanie et chirurgie esthétique. Le récit semble se stabiliser dans un bar new-yorkais en mars 1970. Un écrivain androgyne (Sarah Snooke, qui ressemble de façon stupéfiante à Jodie Foster travestie) raconte son «histoire incroyable» au barman (Ethan Hawke, comédien peu charismatique s’il en est). Fillette surdouée, elle a intégré un programme pour devenir astronaute. Un bel inconnu l’a mise enceinte. L’accouchement a révélé qu’elle était hermaphrodite! Elle est sortie de la maternité sous identité masculine; le bébé a disparu. Alors le barman lui propose de se venger, car il est patrouilleur temporel. Ils remontent vingt ans plus tôt. Dans cette relecture hallucinée du Voyageur imprudent de Barjavel, tout se complique furieusement. Il apparaît que Je est plusieurs autres. Le barman serait son propre grand-père venu se venger – mais aussi, semble-t-il l’écrivain transsexuel car dans ce fatras spatio-temporel on change de sexe avec autant de facilité que d’époque et de physionomie.

Les Spierig Brothers, des jumeaux allemands, Michael und Peter, auxquels on doit entre autres navets Daybreakers (une épidémie de peste change l’humanité en vampires!), ont déniché dans All You Zombies! de Robert A. Heinlein, l’argument de Prédestination.