Entre Cossonay et L’Isle, La Chaux est un petit village riche de 410 âmes et de quelques granges qui, petit à petit, passent de l’agriculture à la culture dans une belle dynamique. L’une abrite le Théâtre de la Ruelle, une autre sert d’atelier et de lieu d’exposition, une autre encore se prépare à accueillir des concerts. Et, à l’arrêt du bus postal, un panneau indique «Librairie». Quelques pas plus loin, devant une belle maison vaudoise, une table, des chaises de jardin et des caissettes de livres d’occasion attendent le passant.

Déjà douze ans que Cosette Haenny-Baillod, la retraite venue, s’est décidée à transformer en librairie la grange de sa maison. Une année de réflexion et de plans, le temps pour une nièce architecte de dessiner un espace lumineux là où «on jouait parfois au ping-pong le dimanche». «Il m’a fallu tout apprendre, du système des représentants, des retours, de la comptabilité. Sans internet, je n’y serais jamais arrivée.»