Bande dessinée

Cosey lauréat du Grand Prix vaudois de la culture 2018

La Fondation vaudoise pour la culture a remis samedi à Lausanne ses distinctions 2018. Le designer Christophe Guberan obtient celui du rayonnement.


La Fondation vaudoise pour la culture a remis samedi à Lausanne ses distinctions 2018. L’auteur de bandes dessinées Cosey reçoit le Grand Prix, alors que le designer Christophe Guberan obtient celui du rayonnement parmi les sept récompenses attribuées.

Né le 14 juin 1950 à Lausanne, Bernard Cosendai dit Cosey reste, «comme Jonathan, un éternel jeune homme qui fait rêver toutes les générations». Cet «héritier de Derib et Hugo Pratt confère au 9e art des airs de sagesse et de sérénité», commente la Fondation, qui lui octroie le Grand Prix doté de 100 000 francs.

L’an dernier, Cosey avait décroché le Grand Prix de la Ville d’Angoulême, dans l’ouest de la France, un des plus prestigieux prix de bande dessinée.

Prix du rayonnement

Du dessin technique, sa vocation initiale, Christophe Guberan, 33 ans, «a su évoluer vers le design en y ajoutant son imagination et son sens du beau. Il obtient le Prix du rayonnement doté de 20 000 francs, comme les cinq autres distinctions. Il a su faire cette transition du banal vers la performance et la création artistiques», note l’institution.

Les autres lauréats sont l’écrivaine et critique d’art Françoise Jaunin (Prix de l’éveil), les écrivains Bruno Pellegrino, Aude Seigne et Daniel Vuataz (Prix de la relève), la photographe Catherine Leutenegger (photographie) et le metteur en scène Matthias Urban (théâtre).

Enfin, le Prix du patrimoine culturel immatériel revient aux souffleurs de verre Valérie de Roquemaurel et Yann Oulevay.

Publicité