Le jeune cinéma anglais est actuellement si désespérant que le moindre signe de vie, c'est-à-dire d'authenticité, mérite qu'on le remarque. Adapté d'une pièce de Jo Penhall, Some Voices semble ainsi chercher à renouer avec Look Back in Anger, le coup de force de Tony Richardson (d'après la pièce de John Osborne) qui marqua les débuts du Free Cinema à la fin des années 1950. Sans vouloir charger ce modeste film d'une telle mission refondatrice, on peut cependant en apprécier le réalisme intimiste et l'excellence de sa direction d'acteurs.

Trentenaire perturbé, Ray (Daniel Craig, également à l'affiche de Lara Croft – Tomb Raider) sort d'un hôpital psychiatrique et emménage chez son frère Pete (David Morrissey, l'officier allemand de Capitaine Corelli), qui tient un petit restaurant à Londres. Ce dernier, bien que débordé, s'ingénie à l'intégrer dans sa vie et à veiller sur lui. Mais Ray fait bientôt la connaissance de Laura, une jeune Ecossaise en instance de rupture amoureuse et enceinte. Après une escapade à la mer, Ray quitte Pete pour s'installer chez Laura. Il cesse de prendre ses médicaments et recommence bientôt à avoir des visions et à entendre des voix. Va-t-il rechuter?

Premier long métrage de Simon Cellan Jones (formé comme Michael Winterbottom à la télévision), Some Voices traite avec une certaine justesse ce personnage de psychotique en puissance auquel s'oppose un frère/double d'autant plus raisonnable. Leur complémentarité à la limite de la dépendance (avant qu'un affrontement ne leur permette de déteindre un peu l'un sur l'autre) constitue le cœur du film, sur lequel vient se greffer la relation Ray-Laura.

Le réalisateur ne peut s'empêcher d'enjoliver sa matière naturaliste en adoptant parfois le point de vue troublé de son personnage, mais quelques effets mode ou lourdement poétiques (la récurrence de spirales) ne parviennent pas à gâcher le bon fond du film. Loin des petits malins comme Danny Boyle, Guy Ritchie ou Nick Hamm, Simon Cellan Jones pourrait devenir une voix à suivre.

Some Voices de Simon Cellan Jones avec Daniel Craig, David Morrissey, Julie Graham, Kelly MacDonald. Genève. Lausanne. Sion.