Le Festival du film de Locarno s’ouvre mercredi soir avec la projection d’un des succès de l’été, le film américain «Super 8», produit par Steven Spielberg et réalisé par Jeffrey Jacob Abrams.

Durant 10 jours, de grands noms du cinéma se rendront dans cette petite ville du sud de la Suisse, aux bords du lac Majeur, parmi lesquels Gérard Depardieu, Claudia Cardinale, Harrison Ford, Guy Bedos et Bruno Ganz, considéré comme le plus grand comédien suisse.

Cette 64e édition du festival va projeter plus de 280 films d’une sélection internationale, proposés aux 150 000 spectateurs attendus et aux 870 journalistes accrédités, selon les organisateurs.

Parmi les 20 longs métrages présentés dans le cadre du concours international, figurent notamment le film de la réalisatrice suisso-argentine Milagros Mumenthaler «Abrir Puertas y Ventanas», «Another Earth» de l’Américain Mike Cahill ou «Beirut Hotel» de Danielle Arbid.

Le jury de la sélection internationale est présidé par le producteur portugais Paulo Branco («Francisca» 1981, «Dans la ville blanche» 1983). A ses côtés se trouveront l’acteur et réalisateur français Louis Garrel et l’actrice allemande Sandra Müller.

«Pour les spécialistes du secteur, Locarno est un rendez-vous incontournable (et) un événement clé dans l’agenda des festivals», selon le directeur du Festival de Locarno, Olivier Père.

L’événement «offre une sélection ambitieuse de premières mondiales et une opportunité de découvrir des nouvelles tendances et l’innovation dans le cinéma contemporain» dit-il.

Comme tous les ans, des projections sont organisées chaque soir en plein air, sur la Piazza Grande de Locarno, transformée en cinéma géant à ciel ouvert.

Le festival décerne chaque année ses récompenses, appelées les «Léopards», dont la plus importante, le Léopard d’or, a été attribué en 2010 au réalisateur chinois Li Hongqi pour son film «Vacances d’hiver».