Livres

«Crac», nom d’une forteresse syrienne, bruit de détonation

Jean Rolin traverse la guerre en Syrie de châteaux en forteresses, sur les traces de T.E. Lawrence

Jean Rolin est à sa manière une sorte de cartographe. Il n’use pas de cote de niveau ou d’échelle rigoureuse pour réaliser ses cartes, mais de mots: les siens et ceux des autres.

C’est donc en tant qu’écrivain qu’il arpente les territoires en quête de points de repère: traces du passé ancien ou récent, signes littéraires ou tangibles du passage d’autres écrivains ou de personnages mémorables, coïncidences, témoignages directs, observation personnelle. Il a exercé ses talents dans de nombreux endroits, souvent marqués par la guerre (Peleliu, Le Traquet kurde).