De loin, on croirait voir arriver le shérif Walt Longmire en personne. Large stetson sur la tête, chemise à carreaux, boutons nacrés, jeans impeccables, reluisantes santiags. Manque juste l’étoile. De près, c’est bien l’écrivain américain du Wyoming Craig Johnson qui tend la main. Tout sourire, décontracté, chaleureux. La rencontre a lieu dans un hôtel genevois en marge du festival La Fureur de lire et d’une tournée de trois semaines en France pour la sortie du 12e volet de la série des aventures du shérif Walt Longmire, Dry Bones.

Lire aussi: Duel fratricide dans les plaines du Montana