Trois albums auront suffi à faire de La Tordue une valeur plus que sûre de la chanson française actuelle. Largement à la hauteur des livraisons précédentes, le petit dernier (LT du 4 mars), intitulé Le Vent t'invite, possède en plus de sa malice naturelle l'insigne avantage d'avoir relancé le trio sur les routes de la francophonie. Une aubaine que le Château Rouge d'Annemasse ne s'est pas privé de saisir, programmant le groupe ce samedi 1er avril.

Sur un territoire voisin de celui défriché par les Têtes Raides, avec qui le trio partage la ligne graphique de ses pochettes, Benoît Morel (voix, texte), Eric Philipon (chœurs, musiques) et Pierre Payan (chœurs, arrangements) construisent d'intrigantes chansonnettes, entre comptine enfantine et chronique pamphlétaire, accent grave et sourire-banane. Une formule soutenue par une écriture aussi rigoureuse que poétique, autour de laquelle le groupe tisse un jeu de vêtements sonores ingénieux. Jusqu'ici totalement acoustique, la recette s'agrémente aujourd'hui d'éclairs électriques, comme pour mieux tordre le coup aux colleurs d'étiquettes. Quelques coups de tonnerre dans un univers qui reste malgré tout baigné de la même douceur contagieuse que les deux premiers opus, Les Choses de Rien (1995) et T'es Fou (1997). D'un reggae gentiment libertin («Les Lolos») aux accents exotiques du «Jeune homme et la mer», en passant par un «Grand Père» fort peu orthodoxe, Le Vent t'invite continue donc à traquer avec la même obstination la chimère d'un monde meilleur, convoquant au passage des saints patrons aussi divers que Brassens, Bobby Lapointe ou Tom Waits. Avis aux rêveurs…

La Tordue: en concert samedi 1er avril 2000 à 20 h 30. Château Rouge, 1, route de Bonneville, Annemasse. Tél. ++04 5043 24 24.

La Tordue: Le Vent t'invite (Disques Office).