série

«Criminal», un cruel jeu de l’interrogatoire sur Netflix

Le site de vidéo propose une collection de fictions policières en un lieu unique, la salle d’interrogatoire, dans quatre pays différents. Avec Nathalie Baye, Sara Giraudeau et Laurent Lucas à Paris. Le Suisse Frédéric Mermoud a conçu la partie française, il raconte l'aventure

C’est, en premier lieu, un pur exercice de style. Même endroit, même type d’intrigues, pour quatre équipes différentes. Proposée depuis quelques jours par Netflix, Criminal joue la carte des fictions à sketches, mais dans un cadre rigoureux: une salle d’interrogatoire, en général deux policiers, un suspect incarné par une vedette invitée et, derrière le fameux miroir sans tain, l’équipe d’investigateurs, parfois un expert en langage corporel ou, dans le cas allemand, un geek qui vérifie des faits en temps réel pendant l’interrogatoire.

Une autre série récente sur Netflix: «Unbelievable», la douleur du récit d’un viol