Les romans de David Vann sont comme des volcans en activité. Enfoui dans les profondeurs de la croûte humaine, le magma des tragédies familiales et dysfonctionnements relationnels remonte lentement à la surface, jusqu’à la soudaine explosion, éruption de colère, de rage, d’incompréhension, d’injustice et de désespoir. Une fois le cataclysme émotionnel refroidi, l’amour tente de refleurir, là où c’est possible.