Personnalités méconnues ou vedettes: dans une série d’articles cette fin d’année, nous brossons le portrait de figures qui traversent la crise.

La création comme bien essentiel

A la tête de la Fédération des arts de la scène pendant la pandémie, le directeur du Théâtre de Carouge, Jean Liermier, a défendu la profession sur les plans économique et symbolique.

Se tenir droit. Continuer le combat. Maintenir la joie. A la tête du Théâtre de Carouge depuis 2008, Jean Liermier relève chaque saison le pari d’un art populaire de qualité célébrant les classiques avec talent. Mais, en cette année covidienne, c’est sous une nouvelle bannière que le bondissant directeur s’est démarqué: celle de président de la Fédération romande des arts de la scène, la FRAS, structure qui regroupe l’Union des théâtres romands tournés vers la création et le Pool de théâtres romands, qui, eux, privilégient l’accueil de spectacles. Soit près de 50 adresses en tout.