«Que mes mains parlent.» Tel est le souhait de Pascale Houbin. Ses mains, oui, mais aussi son corps, nu sous un veston gris. L'énorme couteau de cuisine qu'elle brandit au-dessus de ses poissons en plastique. Et les centaines de plumes blanches, par terre. Les ampoules et le petit train électriques. Samedi au Forum Meyrin, non seulement elles ont parlé, ses mains, comme tous ses bidules sur scène: elles ont enchanté.

Avec Germen et Soma, récital dansé d'une heure à peine, Pascale Houbin livre des petits poèmes chorégraphiques ciselés au millimètre près. Des chansons mises en mouvement, de Piaf, Bourvil ou Perret. Chez elle, une mélopée de tango, ou des mots chuchotés, prennent ainsi soudain forme sous ses mains. Inspirée par le langage des signes, Pascale Houbin décortique les mots. Signifie les larmes d'un geste simple, à peine visible. Une danse minutieuse, avare en mouvements, qui va droit au cœur. Mardi, la chorégraphe remontera sur la scène du Forum Meyrin en compagnie de Georges Appaix, pour une création à deux voix.

Mito Mito, de Pascale Houbin et Georges Appaix. Forum Meyrin, ma 13 à 20h30. Loc. au 022/939 34 00. Rencontre avec le public ce soir à la Fnac Rive à Genève (18h).