Parfois, les amateurs de séries ne devraient pas faire comme les chroniqueurs. La série de Netflix Criminal en apporte la démonstration. Cette excellente anthologie sur des interrogatoires en garde à vue, avec unité de lieu et presque de temps, se décline en trois épisodes par pays, dans quatre pays. J’ai d’abord regardé les chapitres anglais, d’où vient l’idée.

Puis, un dimanche de beau temps, les neuf suivants, Allemagne, Espagne et France. C’est dommage: engloutir ces tranches de vie judiciaire parfois crues, en une salle toujours identique, a eu son petit effet de claustrophobie.