Conséquence du réchauffement climatique? En tout cas, Guy Jutard n'a pas froid aux yeux. Avec Soucis de Plume, le directeur du Théâtre des Marionnettes de Genève propose rien de moins qu'une fable écologique à l'intention des enfants dès 3 ans. Pluies acides, animaux génétiquement modifiés et roches altérées figurent parmi les découvertes de Monsieur Petitmonde, un candide sympathique qu'on imagine volontiers helvétique... la démarche est ambitieuse, mais l'argument tient trop du catalogue bien-pensant pour emballer complètement. En revanche, la technique utilisée pour les marionnettes et le décor comme la formidable aisance des comédiens valent le déplacement.

Chez Monsieur Petitmonde, tout est propre en ordre. Sa femme lit des magazines qu'elle commente avec ses voisines, ses enfants passent en coup de vent et le chien aboie sagement. «Tout va bien!» soupire d'aise le père tranquille, jusqu'au jour où, stupeur, une plume atterrit au milieu du salon. Petitmonde se mue alors en globe-trotter à la recherche de son propriétaire. Sur sa route, aucune trace du porteur de la plume, mais un arbre solitaire, unique survivant d'une forêt dévastée, une montagne molle et trouée, ou encore des animaux trafiqués...

Soit un récit référencé, impossible à capter dans son intégralité par les plus petits. Mais peu importe, car chaque épisode est suffisamment ludique et dynamique pour retenir leur attention. Le problème réside surtout dans cet énoncé trop linéaire des offenses faites à la Terre. Manquent encore, se dit-on, la pollution des eaux et la diminution de la calotte glaciaire... Heureusement, le visuel est, lui, plus impertinent. Sculptés par Pierre Monnerat, marionnettes et décors en mousse latexée se compriment sans jamais déprimer, car rien n'entame leur élasticité. Comique de voir ces volumes colorés revenir à leur forme initiale après avoir été pétris et malaxés. Un exercice dans lequel excellent Maud Faucherre et Olivier Carrel, jeunes comédiens qui multiplient voix et prouesses de manipulation pour faire vivre, et bien vivre, les situations rigolotes de ce feuilleton.

Jusqu'au 19 décembre, au Théâtre des Marionnettes de Genève (3, rue Rodo, Genève), rés. 022/418 47 77, durée: 1h.