Classique

La curiosité anime l’OCG

L’ensemble genevois persiste dans sa culture de la différence en proposant un mélange de hits du répertoire classique et d’œuvres moins connues, et des opérations d’expressions mixtes

On ne change pas une équipe qui marche. Et l’Orchestre de chambre de Genève est en forme. Les chiffres en équilibre, des concerts bien balancés, des collaborations régulières avec les acteurs musicaux et pédagogiques et quelques opérations à grand succès (avec ABBA à Noël notamment) en font un ensemble affectionné de son public. Depuis qu’Arie van Beek en a repris la direction il y a cinq ans, l’OCG évolue doucement mais sûrement.

Pour la présentation de sa sixième programmation, une petite touche d’émotion est venue s’inviter dans l’officielle présentation de presse. Que se passera-t-il pour Arie van Beek à l’issue de son double mandat de trois ans, en 2019?… Les discussions sont en cours. De toutes parts, la qualité des rapports avec ce chef plein de désirs musicaux est saluée. L’envie demeure, et le temps passe trop vite. Demain est donc encore un autre jour.

Comme au musée

Du côté des affiches annoncées, on retrouve la patte d’un chef et d’une équipe administrative soucieux de satisfaire l’audience autant que de surprendre et d’entraîner sur d’autres chemins. On peut placer la saison à venir sous le drapeau de la curiosité, tant Arie van Beek a conçu chaque soirée comme on organise les rendez-vous d’un musée: avec ses expositions permanentes, et les temporaires qui changent chaque fois d’univers.

Pour «penser à tous», il y aura donc chaque fois une pièce classique connue, entourée d’œuvres étonnantes, soit de compositeurs célèbres, soit dans des arrangements originaux, soit d’auteurs inconnus ou modernes, soit en lien avec d’autres arts ou styles.

Nuit cubaine et folk remuant

Quelques exemples? Une nuit cubaine pour Noël avec le groupe genevois Siga Volando qui fête ses dix ans avec l’OCG, en compagnie de danseurs de La Havane. Au parc La Grange, le rendez-vous estival gratuit se tournera vers la folk music, qui rassemblera Vaughan Williams, Berio et le groupe de Jon Boden, promesse d’un folk remuant. A l’occasion des deux «Quatre heures d’Arie», l’animation de sable se mariera au violoncelle d’Estelle Revaz et Joan Mompart se glissera encore dans la peau de Gargantua.

Lors des six concerts de soirée, on savourera chaque fois une touche d’originalité ou d’inattendu, à explorer sur le site. Quant aux interventions dans différents festivals (Athénéennes, Bellerive, Musiques en été, Fête de la musique, la Côte Flûte, Cross Dreams, Musique et neige), institutions (Concerts du dimanche, Concours de Genève) ou chœurs de la région (Cantus Laetus et Cercle Bach, Psallette, chœurs des Collèges), ils signalent l’ancrage profond de l’OCG dans son territoire. Tous s’en félicitent.


L’OCG: 022 807 17 90, www.locg.ch

Publicité