On dirait un champ de bataille ravagé par de violentes explosions. Mais ces monticules qui défigurent le terrain de ce paysan de Parkersburg, en Virginie-Occidentale, sont un cimetière de fortune. Sous chaque tas de gravats repose une vache que Wilbur Tennant a dû se résoudre à abattre. Au total, celui-ci a perdu près de 200 bêtes, devenues agressives, atteintes de malformations, malades. Le coupable, pour lui, ne fait aucun doute: il s’agit de la multinationale DuPont, qui rejette dans l’eau de la rivière qui jouxte sa ferme des produits polluants.