Livres pour enfants

D’autres voyages…

Deux romans: l’un pour dire l’exil et la difficile réalité contemporaine, l’autre pour convoquer la science-fiction et ses jeux spatio-temporels

C’est l’histoire d’un mirage, celui d’une vie meilleure, loin de chez soi; bien que pour Ciprian et sa famille, le mot «chez soi» n’évoque pas grand-chose. Ils vont de ville en ville, là-bas à l’est, en Roumanie peut-être; ce sont des Roms, et le père est un «Ursari», un montreur d’ours. Harcelés, menacés, ils se laissent appâter par les promesses d’un passeur: à Paris, le travail et l’argent coulent à flots. C’est bien entendu une autre réalité qui les attend: le bidonville, la mendicité, le vol, et surtout l’implacable réseau mafieux qui a financé leur voyage.

Obstacles et impasses

Xavier-Laurent Petit est un grand conteur, un inventeur d’univers, un semeur d’émotions. Pour parler de ces familles déracinées, de leur mode de vie en marge de tout, y compris de la loi, il s’attache au jeune Ciprian (c’est lui qui raconte), confronte sa vision à celles des personnes qu’il côtoie, montre les obstacles, les impasses.

Comme un livre désespérant n’aurait pas sa place en littérature jeunesse, l’auteur offre à son narrateur un don: une intelligence hors du commun, qui ne demandait qu’à se dévoiler. Et l’entoure d’une poignée de personnages exceptionnels eux aussi, dans leur engagement et leur générosité. Un roman plein de douleurs, mais traversé d’une énergie et d’un optimisme qui permet de relativiser les certitudes, de changer le regard…

Ingrédients étranges

Avec «L’Accident», Yves Grevet devrait convaincre même ceux qui n’adorent pas la science-fiction. Car les ingrédients étranges, voire fantastiques, sont distillés ici avec parcimonie, se mettant au service d’un récit convaincant, et proposant des explications qui sont autant de pieds de nez à nos théories scientifiques.

Ce qu’elle aime, Fantine, c’est dévaler les pentes sur son vélo, à toute vitesse et ses écouteurs dans les oreilles. Mais un matin, inévitablement, c’est l’accident – dont elle sort miraculeusement indemne. Ou presque. Car deux jours après, en pleine nuit, une terrible douleur au genou la réveille: sa jambe présente tous les symptômes d’une fracture. Inquiétant, tout comme cette présence qu’elle ressent par moments…

Prise en charge par un autre narrateur, en d’autres lieux et d’autres temps, une seconde partie pose les pièces manquantes du puzzle, permet de comprendre ce qui s’est «réellement» passé lors de l’accident, et saupoudre le tout d’un peu de romantisme.


Xavier-Laurent Petit, «Le fils de l’Ursari», L’Ecole des loisirs Medium. Dès 13 ans. ****

Yves Grevet, «L’accident», Mini Syros Soon. Dès 10 ans. ***

Publicité