Au lendemain de l’annonce du décès de David Bowie, les réseaux se sont beaucoup interrogés sur le lieu de sa mort et de ses obsèques : toute chose qui demeure encore, à l'heure où nous écrivons ces lignes, un mystère.

Le New York Post, toujours en pointe en ce qui concerne les détails de la disparition de l'artiste et ce qu'il est advenu ensuite, a dévoilé, vendredi 29 janvier quelques détails de son testament. On apprend ainsi que David Bowie aurait désiré voir ses cendres répandues sur Bali, «conformément aux traditions bouddhistes de l'île», ajoute le New York Post. Quant à sa fortune, elle reviendrait à sa femme Iman et à ses enfants ainsi qu'à quelques proches.

Le testament aurait été ouvert à Manhattan vendredi. Dans le texte, cela donne ceci : «J'ordonne que mes exécuteurs testamentaires fassent en sorte que ma dépouille soit transportée à Bali pour y être brûlée selon les rites bouddhistes de Bali. Si cela n'est pas possible, j'ordonne alors que mes exécuteurs testamentaires fassent en sorte que ma dépouille soit incinérée et mes cendres répandues sur Bali.»

Selon le New York Post, le testament aurait été signé le 25 août 2004 et comporterait 20 pages A4.

Outre sa femme Imam et ses enfants, David Bowie a également songé dans ses dernières volontés à son assistante personnelle, Corinne Coco Schwab ainsi qu'à la nurse de son fils Duncan, Marion Skene.

L'agence France Presse précise que le tribunal de Manhattan  n'était pas disponible vendredi soir pour confirmer le contenu du testament.