Lancé voilà quatre ans, le D! Club s'est rapidement profilé comme l'un des piliers de la nuit romande. Sa programmation ciblée très house en a fait un rendez-vous des noctambules, attirant notamment une large portion du public gay. De Mousse T à Little Louie Vega, des DJ's représentant toutes les tendances de la house ont mixé dans ce lieu. Lassé par l'éprouvant rythme de travail nocturne, Stéphane Bezençon, directeur du club, a annoncé la vente de son établissement. Repris par un tandem, Gianluca Cipolat et Oliver Fischer (des habitués de la nuit lausannoise), le club restera fidèle à sa ligne. Eric Grosjean, programmateur à Couleur 3, composera l'affiche musicale du lieu.

Ancien DJ résident et consultant du D!Club, Stephan Kohler, alias Mandrax, a déplacé ses activités à l'Amnesia, le nouveau club dirigé par Pascal Duffard, le responsable du Mad. Le DJ y organise une party une fois par mois, en coproduction avec le club lausannois. But de l'entreprise: retrouver l'esprit des premières fêtes house lémaniques animées au cours des années 80 par le même Mandrax. Le reste du temps, l'Amnesia accueillera des nuits plus populaires, axées sur le revival disco et variétés.

Club majeur de la scène techno, le Loft fait lui aussi peau neuve. Une piste de danse sera installée dans son bar redécoré dans un esprit flashy, à la Almodovar. Autre nouveauté: un vendredi par mois, le lieu accueillera des DJ's et musiciens représentant les tendances les plus expérimentales de la dance music.