Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

electro

dDamage, «Aeroplanes»

(Ascetic Music / Namskeio) Toujours un peu poseurs mais en maintenant la prétention dans des limites acceptables, les deux Parisiens de dDamage (les bien nommés Dr Agueev et APE) fournissent une collection de titres collaboratifs qui arpentent tour à tour les domaines du hip hop à fractures agrémenté de réductions 8-bits, du blues de synthèse ou de l’electronica rêveuse...

Toujours un peu poseurs mais en maintenant la prétention dans des limites acceptables, les deux Parisiens de dDamage (les bien nommés Dr Agueev et APE) fournissent une collection de titres collaboratifs qui arpentent tour à tour les domaines du hip-hop à fractures agrémenté de réductions 8-bits, du blues de synthèse ou de l’electronica rêveuse. Au fil de rencontres fertiles avec Jon Spencer (de Blues Explosion) ou Christ (un ancien de chez Boards of Canada), les compositions se plient de manière assez souple à diverses orientations stylistiques. On ne prétendra pas que cet album atteint des sommets à chaque seconde, mais il présente toutefois une bonne proportion de réussites, de l’inaugural et puissant «Fuzzbox» à la nostalgie vocodérisée de «One To Hate». Parfait pour invoquer l’été qui se prépare.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps