POP. Death In Vegas. Satan's Circus (Drone/BMG)

Las des guitares et des chanteurs invités conspirant à forger la réputation d'un groupe fourre-tout, le duo londonien se recentre sur ses racines électroniques. Quatrième album de Death In Vegas, Satan's Circus navigue ainsi entre ambient crépitante et pop synthétique, débutant par un hommage banal à Kraftwerk pour se plonger prestement dans une matière sonore plus trouble et vibrante. Inégale, cette reconversion instrumentale invente, dans ses meilleurs moments, une étrangeté sonore vierge et palpitante.