série tv

Les défis de «True Detective» à mi-chemin de la saison 3

Jusqu’ici, les quatrièmes épisodes des saisons de «True Detective» étaient marqués par un déchaînement de violence. Ce ne fut pas le cas dans le chapitre dévoilé cette semaine. Mais le créateur, Nic Pizzolatto, a d’autres cartes dans son jeu

Formulé ainsi, c’est un peu tordu, mais disons qu’il y a une promesse de violence. Le final du quatrième épisode de True Detective, saison 3, en cours de dévoilement ces jours, se clôt sur l’assaut des villageois haineux contre la maison du vétéran militaire amérindien surnommé «l’éboueur». Il est retranché dans sa maison car il a vu venir la menace, on l’accuse de la mort des enfants disparus. En parallèle, les deux policiers chargés de la recherche d’une fillette dont le frère a été retrouvé mort – c’est le sujet de cette saison – arrivent sur place. Le noir du générique survient alors que l’un des bouseux hargneux enfonce la porte de l’éboueur.

Lire aussi: «True Detective» revient à ses fondamentaux

On peut craindre (ou espérer?) un déferlement de violence

L’attaque sera-t-elle d’une violence extrême? On peut le supposer, étant donné le passif de la série. Dans les deux précédentes saisons de True Detective, la fin de l’épisode 4 a été traumatisante.

Rappelons-nous la première, en Louisiane: le 1x04 s’achevait par un invraisemblable plan-séquence de 6’02’’ racontant l’assaut d’un pavillon de banlieue pour y prendre de la drogue. Des coups de feu sans interruption, une ambiance de bataille, de brefs arrêts sur les visages des protagonistes faisaient de ce plan unique un exploit narratif.

A ce propos: Les stupéfiantes 6’ 02” de «True Detective»

La guérilla urbaine du 2x04

Rebelote dans la saison 2, avec une scène de guérilla urbaine frappante. Deux clans décidaient de régler leurs comptes en plein jour, dans une ruelle poussiéreuse de Californie. Pas de caméra portée, mais un moment puissant de guerre en zone citadine.

Les amateurs avaient donc de quoi attendre avec une certaine appréhension le 3x04. Rien n’est advenu de comparable aux précédentes saisons. Mais le coup de pied dans la porte avant le noir final laisse augurer du pire.

Découvrez notre guide interactif des meilleures séries des 20 dernières années

… et voici qu’arrive… David Milch

Au reste, les curieux auront noté une autre information, prometteuse, au début de cet épisode de la semaine. Aux crédits, on relève que le scénario est cosigné par Nic Pizzolatto, le créateur, et… David Milch.

Quelles retrouvailles! David Milch avait été l’un des grands responsables de la puissante NYPD Blue, puis, entre autres aventures, il avait créé et écrit Deadwood, la meilleure série de western de tous les temps. Le voir embarqué dans la barque True Detective fait chaud au cœur. Et frissonner, aussi.


A propos de l’autre série du moment: Que faire après le choc «Il miracolo»? Trois suggestions


En vidéo: une histoire du «cliffhanger»

Publicité