Ovationné jeudi soir à la Fondation Gianadda de Martigny, Christian Zacharias avait choisi Les Saisons de Tchaïkovski et une Sonate recueillie de Schubert pour son «récital d’adieu», donné dans le cadre d’une tournée qui l’amènera encore en France et en Espagne. Le pianiste allemand ne se produira désormais plus en solo – annonce-t-il du moins – pour se concentrer sur son activité de chef d’orchestre. Il jouera encore des concertos pour piano sans pour autant s’imposer l’exercice périlleux du récital.