Elle aurait pu être un chat tant elle donne l’impression d’avoir eu plusieurs vies. Née en 1907 à Poughkeepsie, dans l’Etat de New York, Elizabeth «Lee» Miller a connu un destin hors du commun qui l’a vue tour à tour travailler comme mannequin, devenir la muse de Man Ray à Paris, apparaître en statue dans un film de Cocteau (Le Sang d’un poète), ouvrir un studio de photo à New York, épouser un magnat égyptien et vivre trois ans entre Le Caire et Alexandrie, voyager en Europe au moment de l’invasion de la Pologne par l’armée nazie puis couvrir la fin de la Seconde Guerre mondiale pour le magazine Vogue. Tout en prenant d’impressionnantes images lors de la libération des camps de Dachau et Buchenwald, elle a signé des récits à haute valeur littéraire ajoutée, là où la plupart des photojournalistes se contentaient de photographier.