Un espion ne reste jamais longtemps au chômage. Même quand il vit exilé au fin fond de l’Angola, ajouterait Martin Rauch. Souvenez-vous de ce jeune garde-frontière de Berlin-Est. Recruté par la Stasi où travaille sa tante, il est envoyé à l’Ouest en 1983 pour infiltrer et espionner l’armée adverse. Laissant derrière lui sa mère et sa petite amie Annett, il découvre, derrière le Mur, un monde insoupçonné aux supermarchés pleins à craquer et t-shirts bariolés.

Lire aussi: La série «Deutschland 83», nostalgie Trabant