Diane Meur ne fait pas partie des auteurs qui viennent encombrer chaque année les tables des libraires. Elle prend son temps. Cinq ans déjà qu’on ne l’avait plus lue. C’était La Carte des Mendelssohn, roman à la limite des genres que l’on peut résumer comme un voyage étourdissant dans la gigantesque famille Mendelssohn, laquelle comprend deux génies, le philosophe Moses et le musicien Felix.

Lire aussi: Diane Meur enquête sur la saga des Mendelssohn