Lu ailleurs

Diplômé de Harvard grâce un album de rap

Un étudiant de la grande université américaine a rendu un album de rap comme travail de fin d’étude. Un pari gagné

Après avoir soumis un album de rap en guise de thèse (l’équivalent d’un travail de fin d’année après quatre ans d’études universitaires), Obasi Shaw a été diplômé de Harvard, avec mention. Dans l’histoire de l’université, c’est le premier étudiant à avoir proposé ce genre de travail final. Le journal anglais The Independant lui a récemment consacré un article.

Voir l’article original: Harvard student graduates with honours after submitting rap album as final year thesis

Inspiré par la littérature anglaise du XIVe siècle

Intitulé «Liminal Minds», l’album se compose de dix chansons, chacune racontée selon le point de vue de différents personnages. Un format inspiré du célèbre poète anglais Geoffrey Chaucer et sa fameuse série de contes: The Canterbury Tales, écrite entre 1387-1400, au fondement de la littérature anglaise.

La touche en plus de l’étudiant? Il s’est penché sur l’identité noire en Amérique, rapporte The Independant. Le jeune homme d’à peine 20 ans, originaire d’une banlieue d’Atlanta, a déclaré qu’il «n’aurait jamais pensé que cela serait accepté par Harvard».

Plutôt que d’écrire un essai, des poèmes ou un texte en prose, Shaw avait décidé de s’essayer à quelque chose de différent. C’est sa mère qui l’a incité à mener à bien ce projet, persuadée qu’il pouvait bénéficier des chansons rap qu’il écrivait et produisait sur des scènes libres du campus universitaire.

Une perception plus littéraire du rap

Selon The Independant, c’est grâce à quelques pionniers comme Kendrick Lamar notamment, qu’une nouvelle perception du rap a émergé. Le genre s’est alors peu à peu imposé comme un réel phénomène littéraire. L’album de Kendrick Lamar To Pimp A Butterfly a d’ailleurs été ajouté au catalogue de la Bibliothèque d’Harvard, signe de son importance culturelle.

Lire également: Kendrick Lamar l’indigné

Josh Bell, professeur d’anglais à Harvard mais également maître de thèse de Shaw, s’est dit très impressionné par la création de son élève, louant l’album pour sa qualité – à la fois comme pièce académique et création artistique.

Publicité