Née à Madrid le 16 mars 1933, Teresa Berganza démarre l’apprentissage du piano avec son père, avant de commencer des études de chant au conservatoire de Madrid. Diplômée en 1954, la chanteuse connaît alors un début de carrière éclatant, sur la scène de l’Archevêché à Aix-en-Provence, à tout juste 24 ans, dans le rôle de Dorabella (Così fan tutte) dans la mise en scène inoubliable de Hans Rosbaud, puis à la Scala de Milan l’année suivante dans celui du page Isolier du Comte Ory. Comme elle aimait à le dire, Rossini et Mozart veillaient sur elle comme des «anges gardiens»: Rossini «pour la technique et l’agilité» , Mozart «pour le style et l’âme».