Voilà un disque pour lequel il n'est pas besoin d'imprimer dans la pochette les textes des airs chantés. La diction est d'une clarté lumineuse. C'est d'ailleurs sur elle que s'appuie un art du chant d'un naturel parfait, la note coulant comme de source de la profération du mot. Et le tout est d'une élégance… Entre 1925 et 1936, le chanteur est à son zénith. Aujourd'hui, il continue à servir d'exemple, qu'il est devenu bien difficile de suivre.

Georges Thill, Airs de Massenet (Malibran Music CDRG 123/Musikvertrieb)