On ne compte plus les tentatives – au mieux intéressantes, en général inabouties – de mélange des genres. Fantastique virtuose de la flûte ney, le Turc Kudsi Erguner a réuni autour de lui des spécialistes de la musique traditionnelle ottomane (oud, kemençe, sitar, tambur) et quelques amis venus de la planète jazz (Christof Lauer au sax, Michel Godard au tuba, Mark Nauseef aux percussions, Yves Rousseau à la contrebasse). La force du Sufi-Jazz Project de Kudsi Erguner, c'est de ne jamais sacrifier ce qui constitue l'essence même de la musique ottomane aux mirages d'un utopique langage universel. Les timbres des instruments occidentaux s'imbriquent à la perfection dans les envolées hypnotiques des Turcs. Les musiciens acceptent leur différence, se retrouvent sur un terrain d'entente fait de rythmes échevelés, d'harmonies modales aux contours étranges, de mélodies tournoyantes et sensuelles. Une mystérieuse alchimie à découvrir live jeudi 15 juillet au Montreux Jazz (Miles Davis Hall, dès 21 h).

(ACT 9006-2/Musikvertrieb)