Depuis que le saxophoniste John Zorn y a pratiquement élu domicile, la communauté juive new-yorkaise jouit d'un lieu privilégié pour ses ébats sonores: la Knitting Factory, domaine de prédilection d'une diaspora en questionnement. Le souffleur en sax et clarinette Mat Darriau en est un des locataires les plus captivants. Avec le Paradox trio (violoncelle, percussion et guitare), il exhume quelques reliques klezmer et les actualise vaillamment. On ne se lasse pas de ces modes hybrides et de ces improvisations libres sans être free. A. R.

Matt Darriau/Paradox trio, Source (Knitting Factory/RecRec)